Ouagadougou - Plusieurs milliers de Burkinabè se dirigeaient dimanche vers le siège de la radio-télévision nationale à à Ouagadougou, selon un journaliste de l'AFP.

Ces manifestants étaient rassemblés sur la place de la Nation, lieu emblématique des manifestations de masse la semaine dernière qui ont fait chuter le régime de Blaise Compaoré, devenu le forum public de la ville.

La radio-télévision nationale est distante de deux kilomètres de la place.

Dimanche matin, seulement un millier de personnes étaient venues au meeting convoqué par l'opposition et la société civile pour dénoncer la prise du pouvoir par l'armée la veille.

Mais après la fin du meeting vers 9 heures (locales et GMT), les manifestants ne se sont pas dispersés, et d'autres habitants ont progressivement convergé vers la place toute la matinée, jusqu'à former une foule importante, toujours présente à 13 heures.

Sur les panneaux brandis par les manifestants, en référence au lieutenant-colonel Isaac Zida, désigné par l'armée comme chef du régime de transition.

Un autre manifestant brandissait cette pancarte : "Pas d'opportunisme, nous aimons le colonel mais nous préférons un civil".
AUTRE PRESSE