Le président par intérim du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Bly Roselin, a été reçu hier mardi 18 février 2014, par l'ambassade de France au Plateau. Bly Roselin qui était accompagné du médecin de Charles Blé Goudé, Dr Saraka Patrice, par ailleurs président du Conseil consultatif et de discipline du COJEP, des vice-présidents Yobo Innocent et Mariam Olenon, et du secrétaire national de ce mouvement politique chargé des relations diplomatiques, Touré Ibrahim, a été reçu par Olivier Dufour, le premier Secrétaire de l’Ambassade et Hélène Calame, chargée de mission. « Nous avons sollicité cette audience pour échanger avec l’Ambassade de France sur la détention extrajudiciaire de notre leader, Charles Blé Goudé, qui est un acteur politique majeur en Côte d’Ivoire. Et qui, depuis plus d’un an, est détenu au secret. C’est la préoccupation que nous sommes venus partager avec l’Ambassade de France pour qu’en tant que sachant de la crise ivoirienne, elle puisse contribuer à identifier son lieu de détention pour qu’on ait accès à lui dans un premier temps et que cette ambassade puisse, dans un deuxième temps, contribuer à sa libération », a déclaré M. Bly à l'issue de l'audience qui a duré environ quarante minutes. À en croire l'intérimaire de Blé Goudé, les échanges ont été francs. « Nous avons dit que tous les militants du COJEP sont disposés à aller à la paix et à l’apaisement, mais que nous voulons être conduits par notre leader », a-t-il dit. Le président intérimaire du COJEP a informé par ailleurs qu'il se rendra l’ambassade des Etats-Unis et l’ONUCI pour présenter la situation de son leader.
Publié le mercredi 19 fevrier 2014 | L’Inter