Le samedi 2 juillet dernier, les populations de la commune de Port-Bouët à Abidjan, ont vécu un drame. Deux élèves dont l’un en classe de terminale et l’autre en 3ème ont été assassinés. Les faits se sont déroulés aux alentours de 1 heure du matin.  

 

 

 

Sur le jeune homme en classe de terminal, âgé de 23 ans était la première victime.  Deux impacts de balles ont été découverts sur lui, à l’épaule droite et à l’omoplate gauche. Le 2ème corps qui serait celui du petit frère de la première victime présente trois impacts dans le dos et trois sorties dans la poitrine.

Pour l’instant, la police n’a pas pu reconstituer avec précision les faits. Pour cause,  faute de témoin oculaire. Mais quelques témoignages concordants indiquent que ce serait une agression qui a mal tourné. Selon nos confrères de KOACI, les habitants de cette localité ont été réveillés brusquement par des violents coups de feu. Pour certains qui se sont déplacés vers la rue, ils ont découvert deux corps criblés de balles.

Arrivée au lieu du crime, la police a établi un périmètre de sécurité autour de la scène de crime pour préserver tout indice susceptible de privilégier une piste. La commune située au sud d’Abidjan reste encore sous le choc après avoir vécu l’irréparable. Pour l’heure, les enquêtes qui ont été ouverte par la police se poursuivent.

 

Christ Boli