22/05/2014    16:58:45

Le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan a annoncé, jeudi, à l’issue d’une rencontre avec le gouvernement que "150 détenus" proches de l’ancien Chef de l’Etat Laurent Gbagbo "seront libérés dans les heures qui suivent".

Faisant le compte rendu de cette reprise du dialogue politique avec le gouvernent, Pascal Affi N’guessan a indiqué que les discussions ont porté notamment sur la "situation administrative des cadres du FPI, les rentes viagères, la situation des détenus, des exilés et des comptes gelés".

"Sur l’ensemble de ces questions, le gouvernement nous apporté des précisions sur l’état d’avancement de ces dossiers", a-t-il expliqué en ajoutant que "le financement des partis politiques" a été également au menu de ces échanges.

"Le gouvernement a marqué sa volonté d’aller de l’avant, à travailler avec le FPI (...)" et a pris les dispositions pour que "150 détenus soient libérés dans les heures qui suivent", a ajouté Pascal Affi N’guessan.

A ce propos, Jeannot Kouadio Ahoussou ministre d’Etat, ministre auprès du président de la République chargé du dialogue politique a relevé que c’est une liste de 719 personnes qui a été soumise au gouvernement par le FPI. Mais, a-t-il précisé " sur cette liste, 228 personnes ne sont pas dans le fichier de la justice (...) Il s’est avéré que 150 personnes peuvent être mises en liberté provisoire".

"Sur le dégel des avoirs, des chiffres sont avancés par le procureur de la République", a poursuivi le président du FPI sans plus de détails. Le procureur de la République Richard Christophe Adou, a annoncé mercredi soir, avoir procédé le même jour au dégel de 50 comptes bancaires, appartenant à des personnalités proches de M. Gbagbo. Début avril, ce sont 43 comptes qui avaient été déjà dégelés par la justice ivoirienne.

Sur la levée du mot d’ordre de boycott du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), Pascal Affi N’guessan a rappelé que cette décision a été prise par le Comité central du FPI. "Nous irons rendre compte au Comité central du FPI" qui décidera, a-t-il conclu.

Délégation du FPI: Pascal Affi N’guessan, Sébastien Danon Djédjé, Michel Amani N’guessan, Alcide Djédjé, Etienne Amoakon et Franck Anderson KouassI.

Délégation du gouvernement: Jeannot Kouadio Ahoussou (ministre d’Etat, ministre après du président de la République chargé du dialogue politique), Hamed Bakayoko (ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité), Paul Koffi Koffi (ministre de la défense), Ally Coulibaly (ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur), Affoussita Bamba-Lamine (ministre de la communication), Mathieu Badaud Darret (ministre des eaux et forêts) et Remi Kouadio Allah (ministre de l’environnement et du développement durable).
Source
APA