Bafetigué Ouattara, le représentant adjoint de la Côte d’Ivoire à l’ONU vient d’être épinglé par une enquête interne de cette organisation menée par la Division des investigations du Bureau des Services de Contrôle Interne (BSCI).

 

Après une audition de l’escroc, il a été avéré qu’il s’est rendu coupable de corruption, délit d’initié et de trafic d’influence. Il est accusé notamment d’avoir rançonné les policiers Ivoiriens pour leur recrutement dans les missions de maintien de la paix de l’ONU en Haïti et au Congo-Kinshasa.

 

L’indélicat rattrapé est désormais interdit à l’ONU et il a été demandé à Ouattara de nommer un nouveau représentant avant la prochaine assemblée générale de l’ONU le 17 septembre prochain.

 

Pour rappel, Ouattara Batefigué jusqu’alors représentant par intérim après le limogeage du titulaire, Youssoufou Bamba [officiellement pour une bourde sur le Maroc], devrait être remplacé par l’Ambassadeur ivoirien à Londres. Il s’avère que Ouattara Batefigué est toujours en poste, d’où la colère de l’ONU.

 

SB

 

La presse ivoirienne évoquait déja l’affaire mi mars 2015 Côte-d’Ivoire à l’ONU un haut fonctionnaire ivoirien épinglé – Le scandale des emplois vendus.