SOURCE LECRIDAIDJAN     LE 25/0672014
La poisse n'y est pour rien. Et ceux qui ont semé la division entre les ivoiriens depuis 2002 avec leur politique et guerre tribales, sont comptables des défaites NATIONALES du pays, dans tous ses compartiments, économique, sécuritaire, cohésion sociale, y compris dans le sport, en particulier le football, avec cette équipe Nationale pourtant prometteuse et qui accumule malheureusement les défaites depuis sa finale ratée de la CAN 2006 en Égypte, pour une  pays profondément divisé en pleine crise militaro-politico-ethnique depuis cette période là ... PARCE QUE CES SPORTIFS D'ORIGINES ETHNIQUES DIVERSES, AU MÊME TITRE QUE TOUS LES IVOIRIENS DIVISÉS DU FAIT DE LA POLITIQUE ET GUERRE TRIBALES DES UNS DANS LE PAYS, SONT AUSSI DES IVOIRIENS PROFONDÉMENT DIVISÉS. Et la réconciliation entre ces ivoiriens profondément divisés à cause des mensonges et la guerre tribale des uns, ne saura s'acheter à coups de leurs mensonges continuels et leurs centaines de millions offerts comme prime au joueur pour acheter la victoire et réconciliation par cet effet fédérateur reconnu au sport roi qu'est le football !

À entendeur ... DTR.