L'ancien ministre des eaux et forêts, Dr Assoa Adou, du Front populaire ivoirien, appelle le gouvernement à réunir, dans un délai convenable, les conditions du retour effectif en Côte d’Ivoire, de l'ancien Chef d'état, Laurent Gbagbo.

Dans l’attente de ce retour, le secrétaire général du FPI, Assoa Adou, a décidé de procéder à la mise en place d'un Comité national d’accueil qui sera rendu public dans les jours à venir, selon le communiqué publié, jeudi 11 février 2021.

 

Il dit "compter sur la mobilisation des militants, des sympathisants et de l’ensemble des ivoiriens afin de réserver au président Laurent Gbagbo, le moment venu, un accueil chaleureux et fraternel".

 

Pour Assoa Adou, malgré les démarches entamées, dès la délivrance de ses passeports diplomatique et ordinaire, le 04 décembre 2020, sur instruction de Laurent Gbagbo, notamment, une rencontre le 06 janvier 2021, avec le Premier Ministre, Hamed Bakayoko, les choses sont au point mort. "Et depuis, plus rien, malgré les multiples relances téléphoniques, sans suite, du Dr Assoa Adou", précise le communiqué.

Selon lui, l'ancien pensionnaire de la Cour pénal internationale (CPI), Laurent Gbagbo, a souhaité regagner la terre de ses ancêtres dans un climat apaisé. Il l'a exprimé, lors de son intervention télévisée sur les antennes de TV5 monde, le 26 octobre 2020.