28/07/2014 SOURCE DTR

Si les parrains de Ouattara, ceux qui l'ont installé à coups de bombes, les chancelleries et les diplomates manœuvrent pour que le Fpi participe à la future présidentielle, si le Rdr et Dramane Ouattara manœuvrent, négocient, font des compromis, dégèlent des avoirs, libèrent des prisonniers politiques etc pour que le Fpi participe à la future présidentielle ... c'est juste parce qu'ils craignent qu'en l'absence du Fpi majoritaire, ses militants choisissent entre deux maux le moindre, et se ruent massivement vers le Pdci, même sans consigne de vote, bien sûr au cas où ce dernier envisagerait présenter un candidat Pdci à cette future élection. 
Dramane Ouattara et ses parrains ne craignent pas la participation du Fpi, parce qu'ils savent comment se comporter au cas où. Ils l'ont déjà fait en 2010, ils n'auront qu'à récidiver. Mais ce qu'ils ne savent pas et craignent, c'est comment se comporter en cas d'une non-participation du Fpi à la future présidentielle, non-participation qui pourrait faire naître des ambitions d'un retour au pouvoir chez le vieux parti.
Il est vrai que présidentielle et municipale, ce n'est pas pareil. Mais Dramane Ouattara et ses parrains craignent cette forte ruée des militants d'un Fpi absent vers les candidats Pdci constatée lors des dernières municipales. 
Oui, si Dramane Ouattara et son Rdr-tribal, en même temps qu'ils œuvrent pour une candidature unique au Rhdp, œuvrent pour la participation du Fpi à la future présidentielle ... c'est bien pour palier à l'éventualité d'un Pdci ambitieux en l'absence du Fpi. 

À bon entendeur ... DTR.