l’opération de recensement de la population et de l’habitat a viré au drame mercredi dernier à Yopougon-andokoi. selon des témoins, un chef de
famille morou ouattara amadou dit Johnny a été poignardé mortellement par son frère cadet morou ouattara amara pour s’être opposé au recensement des membres de la cour. « Aux environs de 10h,
nous avons vu un agent recenseur descendant rapidement les marches de l’immeuble où habitent le grand-frère Johnny et ses petits-frères. Le bâtiment a été construit par leur père décédé et tous sont à la charge de Johnny. Soudain, nous avons entendu la femme d’Amara se plaindre de l’acte que venait de poser son homme. Lorsque son grand-frère a dit à l’agent recenseur de sortir de la maison parce que personne ne va se faire recenser en cette période d’incertitudes, Amara s’est jeté sur lui pour lui administrer des coups. Johnny s’est défendu en lançant un tabouret sur lui. Amara est revenu à la charge après s’être emparé d’un couteau qu’il a
aussitôt planté dans son ventre et à la tête. A la vue du sang, l’agent recenseur et Amara ont pris la fuite. Nous avons pris Johnny, saignant abondamment, pour l’évacuer dans un taxi au Chu de Yopougon
où il a rendu l’âme aux environs de midi », a indiqué un témoin qui a requis l’anonymat. informés, les éléments du commissariat de police du 23ème arrondissement d’andokoi ont débarqué sur le lieu
du drame pour le constat d’usage. une enquête a été
ouverte pour retrouver le meurtrier qui, dit-on, est un militant du rhdp. le défunt est connu au quartier pour sa sympathie pour le président laurent Gbagbo. il serait demi-frère à amara, à en croire les riverains. a andokoi,les militants du rhdp seraient sur le pied de guerre depuis l’appel au boycott de l’opération de recensement par le fpi.
autre presse