Il pensait s'en sortir en accusant la fillette de 5 ans, heureusement, sa version incroyable n'a pas su convaincre les juges.

Un homme de 51 ans, chercheur scientifique, répond d'une accusation d'agression sexuelle envers sa belle-fille. Lors de son procès, l'homme, un habitant de l'Ohio, offre tout d'abord une première version douteuse au tribunal.

Il prétend que la petite fille lui aurait demandé un casse-croûte, et qu'il l'aurait trompée en lui proposant de "goûter" son pénis, le présentant comme un "esquimau", afin d'obtenir une fellation.

Quand la sentence tombe cependant, le quinquagénaire change radicalement de version.
Il explique alors que son avocat lui a dicté cette version, qu'il lui a explicitement demandé de mentir.

Il s'apprête alors à raconter sa propre version : "Je ne me souviens même plus de ce que je vous ai dit. Mais c'était faux. Je n'ai jamais mis mon pénis dans sa bouche en lui disant que c'était un esquimau. Mon pénis est allé dans sa bouche, mais pas par ma faute. C'est elle qui l'y a mis. Elle faisait une expérience. J'étais saoul et je ne l'ai réalisé que trop tard."

Sa dernière version n'a pas convaincu, il est condamné à passer les 22 prochaines années sous les verrous.
Source : buzger.com