De nombreux élèves du secondaire ont paralysé hier les cours en guise de solidarité à leurs ainés
des universités publiques. Régulièrement agressés, à les en croire, par la police universitaire.
Les professeurs n’ont pu dispenser les premiers cours du matin. Regardant impuissants,
leurs élèves partir chez eux. A l’instar du collège Carnot, et du lycée Simone Ehivet Gbagbo (l’un
des plus importants établissements secondaires)de Yopougon.

Les tout-petits du primaire par mesure de sécurité ont été renvoyés à la maison par leurs maîtres.
Pareillement.
C.B notrevoie