Par Ange Tiemoko

 

Près de deux cent personnes ont manifesté lundi devant les locaux de la direction régionale de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) de Yamoussoukro (centre) pour réclamer “l’annulation des dates limites de paiement pour les factures émises en juillet”, a constaté un journaliste de ALERTE INFO.

 

Sifflet en bouche, les manifestants réunis à l’entrée de la direction régionale de la CIE gardée par la police ont scandé des slogans hostiles à la société réclamant “l’annulation des dates limites de paiement pour les factures émises en juillet”.

 

 

 

“Rien que dans ce seul mois de juillet, nous avons reçu deux factures de différents montants et la CIE nous demande de les régler avant le 2 août pour certains et 4 août pour d’autres”, s’est plaint Hyppolite Youa, un fonctionnaire souhaitant que “la compagnie laisse aux clients la largesse de payer à leur rythme sans dates limites”.

 

En janvier, les factures ont connu une augmentation allant jusqu’à 50% contrairement au 16% arrêté par le gouvernement ivoirien ce qui avait provoqué une grogne des consommateurs.

 

A l’occasion de la fête du 1er mai, le président ivoirien Alassane Ouattara a exigé l’annulation de cet ajustement tarifaire et demandé le remboursement du trop-perçu aux abonnés.

 

Dans l’application de cette décision, les consommateurs d’électricité de Yamoussoukro, à l’instar de ceux de la Côte d’Ivoire ont reçu deux factures, celles de mars-avril et mai-juin, dans le mois de juillet. Une situation mal comprise qui a suscité des mécontentements.

 

Face à cette grogne, de sa clientèle de la capitale politique ivoirienne, le directeur régionale de la CIE, Doh Marius a assuré que “cela rentre dans le processus de facturation normal qui est en train de se mettre progressivement en place et que les désagréments subis actuellement font partir des manœuvres qui vont permettre d’y arriver”, a indiqué M. Doh.

 

Dimanche, la direction générale de la Compagnie ivoirienne d’électricité a reporté au 9 et 11 août les dates limites de paiement des factures émises en juillet, au titre des consommations des mois de mai et juin initialement prévu les 2 et 4 août “afin de permettre à nos clients, de procéder au règlement de cette facture en toute tranquillité”.

 

ATI

 

Alerte info/Connectionivoirienne.net