Une femme colombienne se plaignant de douleurs abdominales s'est rendu à l'hôpital et les médecins ont découvert que son problème provenait d'une pomme de terre qu'elle avait insérée dans son vagin en guise de contraceptif deux semaines auparavant.

La jeune femme de 22 ans qui tient à rester anonyme a confié aux docteurs surpris: "Ma mère m'avait dit que si je ne voulais pas tomber enceinte, je devais mettre une pomme de terre là où il faut. Je l'ai crue." Des racines se sont développés dans le corps de la jeune femme.

Par chance, la pomme de terre a pu être retirée et la jeune fille naïve ne souffrira d'aucune complication.

Les méthodes de contraception traditionnelles sont rejetées en Colombie. Il existe un véritable tabou au sujet du sexe dans le pays. Maria Eugenia Rosselli, ministre de l'éducation dans le pays regrettait récemment "le manque de discussion" entre les jeunes et leurs parents qui crée "un vide au niveau de l'information, et qui mène à de hauts niveaux de grossesses non-désirées et de maladies sexuellement transmissibles."
Source : 7sur7