les nouvelles ne sont pas toujours bonnes. Cela fait 9 jours que le directeur du protocole du président de l’Assemblée nationale, Souleymane Kamaraté est placé sous mandat de dépôt et croupit à la maca. Ironie de sort, ce sont les armes par lesquelles il a installé le pouvoir RDR qui l’ont conduit en prison. une fois dans les geôles, il a émis «un seul regret», celui de n’avoir pas eu le temps de dire aurevoir à sa famille.

 

Cependant, après 9 jours dans le sous-sol de la République, Soul to Soul doit avoir un autre regret, celui de ne pouvoir être secouru par ses compagnons. Celui d’avoir été abandonné par ceux avec qui il a versé le sang des Ivoiriens pour qu’Alassane Ouattara prenne le pouvoir en Côte d’Ivoire. les Forces nouvelles ont d’autant lâché Soul to Soul que, le samedi 14 octobre dernier, 6 jours après l’arrestation de leur compagnon d’armes, ces rebelles de 2002 ont organisé une cérémonie of- ficielle de présentation de leur amicale.

 

En d’autres termes, les compagnons de Soro Guillaume qui avaient cessé d’être Forces nouvelles du fait de la fin déclarée de la rébellion ont revêtu le manteau de 2002. En réalité, ils se réclament à nouveau Forces nouvelles parce qu’ils sont mécontents depuis que leur mentor Guillaume Soro a maille à partir avec la direction du RDR, le parti dont il a boycotté le 3eme congrès ordinaire. Et les Ivoiriens qui savent que les pro-Soro sont mécontents, avaient pensé que l’ancienne rébellion reconstituée en Forces nouvelles allait donner un signal fort pour marquer son mécontentement suite à l’emprisonnement de Soul to Soul. l’espérance a accouché d’une grosse déception. A la limite, les re-Forces nouvelles se sont dé- culottées. parce qu’elles savent que leur «parrain», le président d’honneur du RDR, coutumier des situations difficiles a tout barricadé. Comment Ouattara a neutralisé les rebelles de 2002 le scénario est grotesque, mais il a eu raison des partisans de l’ex-chef rebelle.

 

C’est la révolte surprise des mutins, la mi-janvier 2017, qui a mis la puce à l’oreille du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Suite au soulè- vement des ex-combattants dits proches de Guillaume Soro, le régime a réveillé son attention.

 

Alassane Ouattara a compris que pour maitriser les anciens rebelles et prendre le dessus dans une situation qui semblait favorable à Soro Guillaume, il fallait payer aux mutins ce qu’on leur a promis pour avoir porté le RDR au pouvoir.

 

Ainsi, malgré la situation financière difficile et au risque de creuser davantage un déficit budgétaire, le pouvoir Ouattara a payé aux mutins ce qu’il leur avait promis. Ce qui a permis de tirer la sonnette d’alarme, c’est que dans l’affaire, il ressort que Soul to Soul a appelé les mutins pour les approvisionner en armes. Est-ce cela qui a permis de découvrir la cache d’armes ?

 

Toujours estil que c’est dans cette atmosphère où se multipliaient les actes constitutifs de troubles à l’ordre public, que la fameuse cache d’armes a été découverte, le 11 mai 2017, dans la résidence de Soul to Soul à Bouaké. C’est connu, la détention et l’entreposage d’armes sont interdits par la loi. mais il a fallu attendre de mai en octobre 2017, pour arrêter Soul to Soul. parce qu’il fallait au préalable se préparer. Dans un premier temps, il fallait feindre de mener l’enquête, distraire les Forces nouvelles qui ont cru à un certain moment que le pouvoir n’arrêterait jamais Soul to Soul. Et pendant que le pouvoir RDR conduisait sa propre enquête, le gouvernement a fait appel à l’Onu pour l’aider. pourquoi, parce que l’Onu, dans un rapport avait signalé que l’ex-chef rebelle Soro Guillaume disposait à lui seul de 500 tonnes d’armes, dont 6 tonnes seulement ont été découvertes chez son directeur du protocole. Cette initiative, selon les observateurs, était une stratégie pour le pouvoir pour récupérer le reste des armes dont disposait Soro Guillaume. En outre, dans la perspective de «la guerre», le régime RDR a dû reprendre le pouvoir militaire à Alain Donwahi pour le transférer à un fi- dèle parmi les fidèles. Ainsi, Hamed Bakayoko a-t-il été nommé ministre de la Défense. lui aussi a passé la main à quelqu’un de confiance du système au ministère de la Sécurité.

 

Diakité Sidiki est alors nommé. par ailleurs, coïncidence étrange, le RDR a attendu que Soro Guillaume soit hors du pays pour agir contre son directeur du protocole. Ré- sultat, et ses disciples restés au pays et lui-même loin de la Côte d’Ivoire ne peuvent rien faire. Soro et ses compagnons de croisade contre la Côte d’Ivoire sont neutralisés.