Publié le 04 Février 2021 Source: Autres Sources

Publié le 04 Février 2021 Source: Autres Sources

La présidente de Alternative Citoyenne (ACI), Pulcherie Edith Gbalet vit depuis quelques jours des moments terribles dans sa cellule de détention. C'est qu'au lendemain de la libération des femmes de Générations des Peuples Solidaires (GPS), Pulcherie Edith Gbalet s'est retrouvée bizarrement dans sa cellule avec une jeune dame dont nous taisons pour le moment le nom pour les besoins de nos investigations, et que d'aucuns présentent d'ailleurs comme faisant partie des services secrets ivoiriens.

 

Etait-elle en "mission commandée " dans la cellule de la présidente de l'ONG Alternative Citoyenne(ACI) ? Tout porte à le croire.

 

Car selon les informations, tous ceux qui arrivent pour la première fois à la Maca sont tous mis, de prime à abord, en observation relativement à la pandémie du coronavirus avant de les affecter quelques jours après dans les différentes cellules. Or, en ce qui concerne cette jeune dame que nous surnommons AB, cette procédure mise en place par l'administration pénitentiaire de la Maca n'a pas été respectée, toujours selon nos sources.

 

Cette version est d'autant plus proche de la réalité qu'après un moment de protestation des prisonniers, l'administration pénitentiaire a dû réagir en extirpant (?) la " visiteuse "de la cellule de Pulcherie Edith Gbalet. Mais pour combien de temps ?

 

Ainsi, après avoir échappé de justesse à un empoisonnement au mois de janvier dernier, la présidente de Alternative Citoyenne( ACI ) fait face à une nouvelle manoeuvre des tenants actuels du régime ivoirien. Pour rappel, c'est le 15 août 2020 que Pulcherie Edith Gbalet a été arrêtée et transférée à la prison civile de Yopougon. Elle a été auditionnée par le doyen des juges d'instruction, Ousmane Coulibaly au mois de novembre et depuis plus rien.

 

Les femmes de GPS avec lesquelles Pulcherie Gbalet partageait la cellule ont été libérées la semaine dernière à l'exception de Zeinab Ayoub membre du mouvement Soroiste

 

Idolâtrie et paganisme

Idolâtrie et paganisme

Comment peut on adorer quelqu'un qui a demandé 100 jours pour redresser votre économie , puis 1000 jours , puis à la fin des 1000 jours il a avoué qu'il avait échoué et qu'il n'allait plus pouvoir payer les salaires des fonctionnaires .

C'est devant ce même démon OUATTARA qui a encore échoué vous vous prosternez aujourd'hui pour vous renier définitivement . Vous avez vraiment besoin d'une délivrance .

 

Adolphe Inagbe pour lecridabidjan.net