307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg

En Côte-d’Ivoire les cours n’ont pas eu lieu, mercredi, dans la plupart des écoles primaires du pays.

kandia-greve-conference-enseignement-0007-2-768x511

Les cours n’ont pas eu lieu, mercredi, dans la plupart des écoles à Divo, a constaté l’AIP. La même situation semble être le cas dans la plupart des établissements primaires du pays à commencer par la capitale économique, Abidjan.

A Divo, seuls quelques directeurs d’école ont fait un tour dans leurs établissements. Dans la matinée, un peu plus de 200 instituteurs s’étaient réunis pour soutenir le secrétaire national du mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd), Mesmin Comoé, en conflit avec son ministère de tutelle sur l’introduction des cours les mercredi matins.

Le gouvernement ivoirien a décidé à compter de cette année scolaire 2016/2017 de revenir au système de cinq jours de cours contre quatre dans le primaire, réintroduisant les cours du mercredi matin, afin de respecter le quantum horaire selon les normes internationales.

Cette nouvelle disposition ne rencontre pas l’adhésion des militants du Midd.

Par Lambert KOUAME

A l’Ecole primaire publique (EPP) de Gonzagueville, dans la commune de Port-Bouët (Abidjan sud), les écoliers et leurs parents sont présents. Mais aucun enseignant n’est aperçu. Les salles de classe sont restées fermées, a constaté un journaliste d’ ALERTE INFO

A Marcory (Abidjan sud), Bongouanou (centre), Soubré (sud ouest), Divo (sud) et Dabakala (centre-nord), l’absence des cours a été établie par des témoins.

Par contre, à l’ EPP Port-Bouët 2 A, établissement contigu à l’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire de Port-Bouët, des enseignants sont à leurs postes avec quelques élèves tout comme à Minignan (nord), San Pedro (sud ouest), Bouaké Air France 3 (centre) et Hiré (région de Divo).

Le gouvernement a décidé le 7 septembre, en conseil des ministres, d’inclure les mercredis, jusque-là férié dans le temps de travail au primaire.

Le Mouvement des instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD), principal syndicat des enseignants du primaire en Côte d’Ivoire s’est insurgé contre cette décision et menacé d’entamer “une grève sauvage et illimité”.

Lundi, le ministre de l’Education nationale Kandia Camara a mis en garde les enseignants contre toute perturbation des cours, promettant apporter une “riposte sauvage et inoubliable”, lors d’une conférence de presse.

LKO

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder