L’Asec Mimosas connait depuis quatre ans une crise sans précédent que ce soit au niveau des finances que sportifs. Me Roger Ouegnin, président du Conseil d’Administration du club jadis le plus populaire de la Côte d’Ivoire envisage de vendre une partie du patrimoine (Sol Béni) qui se trouve à
Cocody Riviera-M’pouto si la situation demeurait inchangée avant fin 2014.
«L’ASEC Mimosas est riche grâce à ses actifs immobiliers, mais pauvre parce que nous avons des difficultés de trésorerie. Il faut payer les salaires et primes
des joueurs, des encadreurs, des journalistes, du personnel de Sol Béni et du club. Il faut aussi assurer l’entretien et l’amélioration des infrastructures et des
équipements. Cela revient excessivement cher. Il faut beaucoup d’argent par mois pour faire fonctionner l’ASEC Mimosas.

Où trouver tout cet argent ? »,S’est –il interrogé avant d’de poursuivre « si jusqu’à la fin de l’année, je n’ai pas d’argent pour faire face à nos charges et nos engagements, je serai obligé de vendre la partie de Sol béni
que nous n’utilisons pas. Évidemment, ce sujet important sera abordé, lors de l’AG annuelle du club prévue au mois d’Août. J’ai bien peur que nous ne puissions faire autrement », a déclaré ce dernier devant les actionnaires (supporters
du club) au cours d’une réunion. Pour rappel, depuis quatre ans l’Asec Mimosas n’a plus gagné le titre de champion de Côte d’Ivoire par la faute aux joueurs qui n’ont pas le niveau pour assurer de bons résultats et permettre à
l’équipe de retrouver sa place des années 1990. Notons pour finir que, le club cherche 1,5 milliards de FCFA pour la saison 2014-2015.
autre source
09/07/2014