Proche de Charles Blé Goudé et vice-président du Cojep en son temps, Agénor Youan Bi a été présenté à un juge d’instruction le mardi 22 octobre 2013 en fin de matinée. Il avait été arrêté le 7 novembre 2011 à Aboisso où il était en service en sa qualité de fonctionnaire. 

Youan Bi, selon une source proche du dossier a été entendu sur le fond du dossier d’accusation en quelques minutes avant d’être reconduit à la Maca où il avait été écroué après un séjour à la gendarmerie d’Agban au moment de son arrestation. Il a été entendu par le juge du dixième cabinet d’instruction M. N’dri qui est en poste il y a à peine une semaine. Une bonne entrée en matière pour le juge de la cellule spéciale d’enquêtes située à Angré 7e Tranche. 

‘’Il n’a pas du tout chômé puisqu’il a eu à entendre d’autres prévenus sur des faits d’atteinte à la sureté de l’état. Un ressortissant ghanéen et un autre libérien font partie du lot’’, a commenté notre source. Sur le fond, Youan Bi aurait été interrogé entre autres, sur une accusation d’attentat contre la sécurité de l’Etat, sur son statut de fonctionnaire et sa fonction dans l’organisation politique à laquelle il appartenait (le Cojep en l’occurrence). 

Il a rejeté, selon notre informateur, l’accusation d’attentat contre la sécurité de l’Etat. Youan Bi, selon d’autres sources a bénéficié de l’assistance d’au moins un avocat qui, dit-on, n’a été informé que le lundi soir à moins de 24 heures de l’audition peu après l’intéressé lui-même. Selon des personnes qui ont pu l’apercevoir, Youan Bi aurait le moral haut et resterait combatif malgré l’épreuve. 

Source : L'Intelligent d'Abidjan |   Mercredi 23 Octobre 2013