Koua Justin a appelé tous les cadres du Fpi, avec à leur tête le président Affi N’Guessan, à soutenir la candidature
du président Gbagbo pour la présidence du parti.

En décidant de se porter candidat pour la présidence du Fpi, le président Gbagbo ne veut humilier personne.Mais c’est un combattant. A la Cpi où il est injustement incarcéré,il ne veut pas que le combat s’arrête. Là-bas, Il combat pour notre liberté et notre souveraineté. Et un combattant a besoin d’un instrument de combat. Or l’instrument de combat qu’il a créé, c’est bien le Fpi. Nous voulons donc remettre dans ses mains le Fpi pour qu’il conduise le combat avec efficacité,droiture, honneur et dignité.

C’est tout le sens de sa candidature». Koua Justin,secrétaire national du fpi chargé de la politique de la jeunesse, a donné ainsi,selon lui, le sens de la candidature du président Gbagbo
à la présidence du fpi au prochain congrès prévu du 11
au 14 décembre 2014. c’était le samedi 8 novembre dernier
à nahio, sous-préfecture du département d’issia, au
cours d’un meeting qu’il a animé. Pour Koua, le combat
de tous ceux qui sont pour la candidature du président
Gbagbo, c’est pour que toute la communauté internationale
reconnaisse qu’il est incontournable en côte d’ivoire.

Et qu’il est la voie de la vraie réconciliation nationale. or, estime-t-il, «il revient d’abord aux militants du fpi de rendre le président Gbagbo incontournable.suivront ensuite les autres ivoiriens et enfin la communauté internationale».« Son avocat, Me Altit, l’a dit au nom du président Gbagbo, lui-même. Il a indiqué que le fait que certains cadres du Fpi veuillent se mettre sous la coupe du président Gbagbo est une bonne chose. Et cela signifie qu’il est légitime et incontournable.Et c’est même lui la voie de la réconciliation». c’est pourquoi, estime Koua, tous les cadres du fpi doivent faire bloc autour de la candidature du président Gbagbo.

« J’appelle au rassemblement de tous les militants du Fpi à quelque niveau qu’on se situe, avec à notre tête, le président Affi, autour de la candidature du président Gbagbo. Je ne crois même pas que le président Affi puisse faire acte de candidature.Du moins, je souhaite qu’il ne fasse pas acte de candidature pour soutenir celle du président Gbagbo»,soutient-il.faisant allusion à la gestion calamiteuse de la côte d’ivoire par alassane dramane ouattara, Koua a fait savoir que «le président Gbagbo pleure à la Cpi parce que la Côte d’Ivoire est devenue un pays de la honte» qui tend la main à d’autres pays africains pour subsister.
«Gbagbo est à la Cpi avec la Côte d’Ivoire» dira-t-il, de
sorte que pour Koua, tous les ivoiriens ont l’obligation d’aller
le chercher à la cpi. et le secrétaire national du fpi chargé de la politique de la jeunesse de prévenir : «Celui qui trahit Gbagbo sera humilié ». « Que sont devenus Sarkozy,Amadou Toumani Touré, Abdoulaye Wade et Blaise Compaoré ?», s’est-il interrogé, par ailleurs.

Sur 29 secrétaires de section que compte la région d’issia, 24 secrétaires de section étaient effectivement présents et ont produit une motion de soutien à l’appel de mama relatif à la candidature de Gbagbo. etaient également présents 11 membres du comité central sur 13 que compte la même région. on pouvait particulièrement remarquer la présence de séry Gouagnon, mady Bouabré,Guillaume Kamé, mme Gbédégné et mme Kénan, le professeur Zirihi Guédé et modeste lago .
BOGA Sivori
notre voie du lundi 10 novembre 2014