307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg

Enlèvement d’enfant : 15 millions Fcfa réclamés pour rendre un bébé français

26551-xcms_label_mediumadjoufou-0004

Suite à cette plainte, la Direction de la Police Criminelle a entrepris des investigations pour localiser et identifier les différents numéros des ravisseurs. Après plusieurs négociations, le montant de la rançon a été revu à la baise à six millions (6.000.000) FCFA. Pendant que l’enquête se poursuivait, la localisation d’un des numéros des ravisseurs a permis d’interpeller à Cocody / Anono, Mademoiselle Ano Yassoimoua Pulchérie alias Nina. Dans son audition interrogatoire, elle a reconnu avoir participé à l’enlèvement de l’enfant du couple français.

Et que l’enfant serait détenu au domicile du nommé Wawayou Alain sis à Anono/ village et surveillé par la nommée Kouakou Christelle, l’ex-nounou du couple. Sous sa conduite, les éléments de la police Criminelle font une descente dans ledit domicile, retrouve l’enfant enlevé et interpellent successivement Kouakou Adjoua Christelle et Wawayou Alain. Dans son audition, Kouakou Adjoua avoue avoir tout planifié avec le nommé Koro Souleymane, le vigile de nuit du couple français pour se faire de l’argent. Ce dernier est également mis aux arrêts.

Quelques jours après, le demandeur de rançon est lui aussi interpellé dans la commune d’Anyama. Il répond au nom de Degnitché Atcho Albert. Tous sont gardés à vue en attendant leur conduite devant le parquet près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau. Quant à l’enfant français, il a été remis à ses parents.
Publié le samedi 11 avril 2015 | L’intelligent d’Abidjan

Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder