Si les élections sont équitables et justes je n’ai aucune crainte, je gagne ! (Essy Amara)

Si les élections sont équitables et justes je n’ai aucune crainte, je gagne ! (Essy Amara)

La CEI, représentée par   Youssouf Bakayoko, son

 

Secrétaire Permanent Zano Gogognon André et Me Victoire Alley, a

 

réceptionné ce vendredi 21 août 2015, à son siège d’Abidjan-II Plateaux, le dossier de candidature de M. Essy amara.

 

Le candidat, qui se présente sous la bannière "indépendante " dit répondre à "la voix des paysans, la voix du peuple de la terre. "

 

"Comme le président Houphouët-Boigny aux côtés duquel j’ai servi la Côte d’Ivoire, je suis convaincu que notre peuple a besoin d’un peu de sagesse pour le ramener sur le chemin de la paix, première religion de notre pays, que nous n’aurions jamais dû quitter" déclare M. Essy dans communiqué de presse.

 

"Comme Houphouët-Boigny, je suis de toutes les corporations, mais je ne suis à la solde de personne" précise-t-il.

 

"Je suis candidat sur mon nom, pour porter une vision de la paix différente de celle d’une partie de notre famill poursui-t-il non sans préciser que le PDCI-RDA, "l’héritage qu’Houphouët-Boigny a légué est sa famille politique.

 

"Il y a des querelles dans toutes les familles. Dans la nôtre il y a d’un côté ceux qui pensent que pour bâtir la paix il faut se coucher, de l’autre côté ceux qui sont convaincus qu’il faut au contraire se lever. "

 

"J’ai décidé de me lever pour ramener la paix, la sécurité, l’espérance en Côte d’Ivoire"

 

Cependant, il avoue n'avoir "aucune confiance dans l’actuelle CEI et le processus électoral qu’il trouve "inéquitable" comme tous les ivoiriens.

 

 Et quand on lui demande s’il a une chance de l’emporter face au président sortant Alassane Ouattara, sa réponse est nuancée : « J’ai la chance de gagner sinon je ne serais pas là. Si les élections sont équitables et justes, je n’ai aucune crainte. »

 

"Mais moi je fais confiance aux Ivoiriens, pour reprendre leur destin en main par la voie des urnes, pour me donner une légitimité populaire pour réformer notre pays, respecter notre droit, retrouver la Côte d’Ivoire"

 

Il termine en invitant le Peuple de Côte d’Ivoire à allé voter pour "enfin retrouver la Côte d’Ivoire pacifique, fraternelle et prospère."

 

 

M. Essy Amara est le treizième citoyen à faire acte de candidature après celles de Bolou Gouali Eloi, Alassane Ouattara, Siméon Konan Kouadio, Henriette Lagou, Nanan Koua Gnamantê, Ahoua Stallone, Adama Ouattara, Norbert Israël N'Goran Koffi, Bernadin Yobo Nago, Pascal Affi N'guessan, Ekissi Achy et Guédé José Abel 

 

Ouvert le 03 août 2015, le  dépôt des candidatures prend fin le mardi 25 août 2015 à 17 heures.