De quoi souffre réellement le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara ?
Parti précipitamment à Paris, le dimanche 2 février 2014, il y est encore après
avoir subi une opération chirurgicale. Contrairement aux affirmations de l’hebdomadaire
Jeune Afrique, une source proche du Rhdp soutient que l’opération s’est déroulée
non pas le 8 février dernier, mais le 5 février 2014 à l’hôpital américain de
Neuilly-sur-Seine. Le quotidien Notre Voie avait d’ailleurs révélé ce lieu dans son
édition n°4641 du jeudi 13 février 2014. Sur le mal dont souffre le chef de l’Etat, les versions
s’entrechoquent. Dans un communiqué officiel de la présidence ivoirienne publié,
le dimanche 9 février 2014, ilest porté à la connaissance de l’opinion publique que M.
Ouattara a été opéré d’une sciatique. « La Présidence de la République informe que le
Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, a subi une intervention chirurgicale liée à une sciatique. L’intervention s’est bien déroulée et le Chef de l’Etat se
porte bien. Il regagnera la Côte d’Ivoire après une période de repos », indique le
bref communiqué muet sur la date de l’opération chirurgicale, l’hôpital où s’est déroulée
cette intervention ainsi que la durée de la période de repos du chef de l’Etat. L’hebdomadaire
Jeune Afrique dont la proximité avec la Françafrique et Alassane Ouattara relève d’un secret de polichinelle révèle dans son édition n°2771 datée du 16 février 2014 que « c’est à l’hôpital
américain de Neuilly (et non à l’hôpital d’instruction des armées Percy, à Clamart,
comme l’ont affirmé la plupart des sites d’information ivoiriens) que le Président Alassane Dramane Ouattara (Ado) a été opéré d’une sténose du canal lombaire dans la matinée du 8 février». Qui faut-il croire ? La présidence de la république de Côte d’Ivoire ou l’hebdomadaire appartenant
à l’ami du couple Ouattara, Béchir Ben Yahmed, et dont, dit-on, M. Ouattara serait
l’un des actionnaires ? Ces questions sans réponses dévoilent le curieux ballet qui a cours autour de la maladie d’Alassane Ouattara. La sténose du canal lombaire et la sciatique ou la névralgie
du nerf sciatique sont deux pathologies qui touchent la colonne vertébrale. Elles sont d’ampleur sérieuse.
Toutes deux, ces maladies ne sont pas bénignes tout comme les opérations chirurgicales qu’elles nécessitent. Contrairement à ce que Jeune Afrique et la présidence ivoirienne veulent
faire croire à l’opinion. Ouattara souffre-t-il de l’une ou de l’autre de ces maladies, ou
d’une autre pathologie ? Les Ivoiriens sont maintenus dans un flou total orchestré
par une campagne de communication tendant à faire croire que le chef de l’Etat s’est remis sur pied. Alors que les choses ne sembleraient pas être ce que les communicants de M. Ouattara
décrivent à l’opinion, les rumeurs de toutes sortes enflent de plus en plus à Abidjan.
notrevoie du mardi 18 février 2014