Le sous-préfet d’etuéboué,Paul Brou n’Guessan, muté dans ladite localité le 16 janvier 2014, à la faveur du vaste mouvement du corps sous-préfectoral, vient de recevoir une nouvelle décision de mutation, après seulement 4 mois d’exercice. sa nouvelle mutation a été portée
à la connaissance des populations le 9 mai dernier. mais, celles-ci s’opposent à cette décision d’hamed Bakayoko,ministre de l’intérieur. elles préparent une manifestation ce lundi 12 mai, pour empêcher la passation des charges prévue le même jour entre l’autorité sortante et son successeur. Les populations veulent ainsi dénoncer les mutations fantaisistes basées sur des humeurs. « Dès qu’il est arrivé dans notre village, le souspréfet Brou N’Guessan s’est aussitôt mis au travail. Il s’est impliqué dans la résolution des problèmes dans la sous préfecture. Si sa mutation est une promotion, ce dont nous doutons, nous n’y pouvons rien. Nous ne savons pas pourquoi après 4 mois seulement on l’enlève d’ici. Que le ministère nous explique ce qui n’a pas marché», a martelé tanoh abizi, président de la Jeunesse d’etuéboué.

comme lui, des personnes proches de la chefferie du village protestent également contre cette
décision inattendue. « Si le ministère s’entête à remplacer notre sous-préfet, peutêtre nous resterons sans administration, parce que nous n’allons pas collaborer avec le successeur imposé », préviennent des habitants d’etuéboué. Joint par téléphone, le sous-préfet, Paul Brou n’Guessan, a déclaré qu’il ne peut se prêter aux questions de la presse sans l’autorisation de sa hiérarchie.
sam k. d
notre voie du lundi 12 mai 2014