Les enseignants du supérieur ne sont pas contents du Président Alassane Ouattara. Ils dénoncent ses propos du 1er mai 2017 au sujet des salaires qu’ils percevraient sous son pouvoir.

En effet, lors de la fête du travail du 1er mai 2017, le président de la République a disait dans son discours : « (…) les enseignants du primaire ont vu leur salaire moyen mensuel augmenter de 264 000 FCFA en 2011 à 390 000 FCFA ; ceux du secondaire de 419 000 FCFA à 511 000 FCFA en 2016. Ce sont les salaires les plus élevés de toute la sous-région. Au niveau des enseignants du supérieur, le salaire moyen mensuel est passé de 798 000 FCFA en 2011 à 1 100 000 FCFA en 2016. »

Pour contester ce qu’ils appellent « des contrevérités » du chef de l’Etat, les enseignants préparent une déclaration.