Le Burkina Faso aurait lancé un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, président de l'assemblée nationale ivoirienne.

Informée non encore officielle rapportée par la radio burkinabé OUAGA FM.

Information confirmée par une autre radio burkinabé dénommée RADIO OMEGA, qui affirme qu’un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro a bel et bien été lancé par les autorités burkinabé aux autorités ivoiriennes, en relation à son implication dans le coup d’état manqué du Général Dienderé le 16 septembre dernier.

 

On se rappelle que les écoutes téléphoniques Soro/Bassolé/ Dienderé relatives au coup d'Etat manqué du régiment de sécurité présidentielle (RSP), avaient défrayé la chronique et fait la Une de la presse internationale.

Rappelons que dans les enregistrements de ces écoutes téléphoniques, Salif Diallo, le nouveau président de l'assemblée nationale burkinabé, et Cherif Sy, l'ex-président du Conseil national de la transition, figuraient parmi les personnalités à éliminer.

L'ancien Premier Ministre de la transition burkinabé, Isaac Zida, promu Général de division dans l'armée, a également mentionné son élimination en cas de succès du putsch.

Il a été le premier en tant que Premier Minsitre, à authentifier lesdites écoutes téléphoniques, un temps remises en cause par le camp Soro/Bassolé,

 

Si les informations de Radio OUAGA FM et Radio OMEGA sont confirmées, ce serait une suite logique de l'affaire sur le putsch manqué de Dienderé, selon plusieurs analystes.

 

Nous y reviendrons.

 

Patrice Lecomte