source connectionivoirienne
Les 12 et 13 août dernier l’Ambassadeur du Burkina-Faso en Côte-d’Ivoire, SEM Justin Koutaba, s’est rendu dans le Mont Péko pour rencontrer ses compatriotes. Lors des entretiens qui ont suivi SEM a dit ceci: «Vous avez contribué au développement de l’économie ivoirienne, rien ne sera fait sans l’accord de votre mère patrie. Blaise Compaoré m’envoie vous dire qu’il ne vous abandonnera jamais.» L’Ambassadeur a ainsi donné espoir aux milliers de clandestins qui devraient être évacués. Une autre révélation lors de cette tournée va encore nous couper le souffle. En effet, nous avons su que le président des infiltrés du Mont Péko, Souleymane Zebré qui est de facto le remplaçant d’Amadé Oueremi est un conseiller de Soro Guillaume, actuel président de l’Assemblée nationale de Côte-d’Ivoire. Ce dernier affirme à qui veut l’entendre que son bureau se trouve à l’Assemblé Nationale. Il est un ancien para-commando de l’armée Burkinée. Il affirme aussi avoir combattu aux côtés des Forces Nouvelles. Les clandestins sont pour certains d’ailleurs étonnés de le voir à leur tête. Comme on peut le constater, le Mont Péko n’a donc pas fini de livrer ses secrets. C’est ce nouveau chef [proche de Soro] qui est à la base des articles dans certains journaux ces derniers temps, plaidant une clémence des autorités ivoiriennes.