Billy Billy ne rentrera pas de si tôt en Côte d'Ivoire ou du moins ce ne sera pas pour ses prochaines années. Le ''Coq'', comme il se fait appeler, s'est vu donner l'asile politique ces derniers jours par les autorités autrichiennes. Est-ce une fuite en avant qu'il a délibéré choisie pour ne pas répondre de certains actes ? En effet, il faut le dire, l'année 2014 n'a pas été particulièrement bonne pour Billy Billy, l'ex-enfant de Wassakara.

D'abord dans le mois de janvier 2014, l'artiste devait répondre à une convocation, plainte déposée par un groupe de femmes de Wassakara à la Gendarmerie de Yopougon. Elle accusait l'artiste d'avoir détourné une partie des dons en matériel que leur avait offerts la Première dame, Dominique Ouattara.
Ensuite dans le mois de février, la surprise sera de taille puisque Jean-Marc Guirandou, son producteur de Cost To Coast, prenait la décision de se séparer de lui, après sept longues années de collaboration. Raison évoquée par le producteur. '' Il a pris la grosse tête'', avait déclaré Guirandou.

Était-ce principalement la raison de leur divorce ? Et si le producteur n'avait pas admis le comportement de son poulain dans le détournement des dons offerts par
la Première dame ? Dans le mois de mars, Billy Billy s'envole pour la France avec Kilanbogo Lova, Ramatoulaye DJ et Vitale sur une invitation de Mike le Bossoh, pour un spectacle. Quelques jours après leur prestation, les artistes devaient retourner sur Abidjan.
Mais Billy Billy disparaît. ''L'hôtel de Billy Billy était un peu plus éloigné que celui des autres. Le jour du départ, il a dit à Bossoh: ''Je vais prendre le train pour vous rejoindre à l’aéroport.'' Mais vu qu'il mettait du temps à rejoindre les autres, Mike le Bossoh décide le rappeler.Mais son téléphone portable était fermé. Le promoteur se rend alors à son hôtel et il constate que le chanteur a quitté sa chambre depuis longtemps avec tous ses effets. Il a simplement disparu dans la nature sans laisser de traces'', révèle une source
proche de l'artiste. Billy Billy est apparue quelque temps après en Suisse.
Et là, selon des sources, il demande l'asile politique aux autorités helvétiques. Ce que la Suisse refuse de lui accorder l'asile politique. Il se choisit donc une nouvelle destination. L'autriche. Il y formule à nouveau sa demande d'asile politique et surprise, les autorités autrichiennes la lui accordent. Qu'a-t-il donné comme arguments aux autorités autrichiennes pour qu'elles lui accorent l'asile politique ? Se sent-il persécuté dans son pays ? Est-il menacé de mort ? Affaire à suivre...
Source Star Magazine
03/07/2014