La Compagnie Ivoirienne d’électricité (CIE) qui a rendu la semaine dernière les modalités d’application des décisions prises par le gouvernement, relativement à l’ajustement tarifaire du prix de l’électricité vient, ce samedi, de montrer le mode opératoire de remboursement du trop-perçu. 

C’est le Directeur général adjoint chargé du pôle distribution de la structure, Matthias Kouassi qui s’est attelé à la tâche pour éclaircir la population sur le mode de calcul que va suivre la CIE pour rembourser ses clients.
 
Il prend l’exemple d’un client dont la facture s’élevait, en septembre 2015, avec l’ajustement tarifaire, à 106800 Fcfa pour 1200 Kw consommés.
 
La CIE calcule ensuite la facture avec les mêmes 1200 Kw consommés, mais dans les conditions de l’année 2012, c'est-à-dire sans les ajustements. Alors le client doit débourser 89925Fcfa.
 
L’écart est alors mis en évidence. C’est la différence entre le prix de la facture avec ajustement et le prix de la facture sans ajustement (106800-89925=17875).
 
Cet écart pour cette facture représente ainsi 20% d’augmentation, ce qui a fait grogner les populations. 

Cependant, dans la décision d’annulation de l’ajustement tarifaire, le remboursement se fait au-delà de 10% d’augmentation. Pour cette facture, les 10% de trop-perçu, c'est-à-dire 8923 Fcfa seront remboursés au client.
 
Dans le cas ou l’augmentation de la facture était de 30%, ce sont 20% qui seraient reversés à l’abonné.
 
Notons que les augmentations concernent les consommations facturées depuis le mois de juillet 2015. 
 
« Ce sont quatre factures qui sont concernées par cette mesure » précise M. Kouassi. 
autre presse