Le président des jeunes du village d’akouédo, Adja Blaise Aguédé a, au nom des populations, donné un délai de 3 mois au gouvernement ouattara pour exécuter le protocole d’accord qui lie l’etat à akouédo. ce qui équivaut à la fermeture de la décharge des ordures ménagères. « Akouédo-village est fatigué des promesses et des engagements non-tenus.
Aucune lutte anti-vectorielle,aucune dératisation n’est menée au moment où l’Ebola est à nos portes(…)Saint Thomas a touché et il a cru.

Nous voulons voir se réaliser l’entièreté des engagements
pris par l’Etat,les toucher aussi pour croire en vous définitivement dans un délai de 3 mois », a indiqué Adja Blaise Aguédé au gouverneur du District d’abidjan,Robert Beugré Mambé,venu remettre hier de nombreux sacs de riz, de sel, de tomate, de bidons d’huile,de tables-bancs et de lits d’hospitalisation aux populations d’akouédo.

Le président du comité de salubrité du village d’akouédo, Evariste koutouan enfonce le clou en ces termes «Akouédo n’acceptera plus de mourir dans l’indifférence de tous(…)Nous ne pouvons manger tout ce que vous avez envoyé et tomber malade après.
Akouédo ne doit plus être un carrefour de la mort avec
un taux de morbidité de 24%. Nous voulons retrouver
un environnement sain». face à la colère des populations qui ont dénoncé le non-respect du protocole d’accord signé avec l’etat marqué par un avenant qui a expiré le 30 juin 2014, le gouverneur beugré mambé a plaidé pour que les populations aient confiance en sa médiation pour la tenue des engagements pris par le régime ouattara. mais pour aguédé Paulin, sg de la jeunesse et de la génération tcagba du village, qui a tenu une conférence de presse en marge de la cérémonie,« Nous ne sommes pas d’accord avec le one man show de M. Beugré Mambé. La vie n’a pas de prix. La décharge sera fermée ». Déjà le 5 octobre dernier, les jeunes du village avaient fermé la décharge pour signifier leur colère face à ce qu’ils qualifient de mépris du régime actuel. mais la décharge a été rouverte à la suite de la médiation du gouverneur du District d’abidjan.
Didier Kéi
notre voie du jeudi 16 octobre 2014