Burkina faso-Du 27 octobre au 2 novembre courant, l’armée burkinabè commémore les 55 ans de son existence. Cette année, la fête sera marquée par le baptême de cinq camps militaires des noms de personnalités militaires qui ont marqué l’histoire du Burkina Faso.

Selon un décret du président du Faso rendu public dans la soirée de ce mercredi, le camp militaire dans la ville de Pô portera désormais le nom de camp Thomas Sankara. Le programme établi par l’armée prévoit que c’est Michel Kafando lui-même qui va procéder au baptême ce jeudi 29 octobre. Ce changement de nom intervient au moment le dossier judiciaire sur l’assassinat du « Père de la révolution d’août 83 » a connu une grande avancée.

D’autres baptêmes de casernes interviendront également ce 29 octobre. Le Général Baba Sy, un de ceux qui ont été appelés à former la jeune armée voltaïque le 1er novembre 1961 au lendemain de l’indépendance du pays, verra l’inscription de son nom par le Premier ministre Yacouba Isaac Zida sur le fronton du camp 11-78. Ce camp est à Ouagadougou, sur la route de Pô, à hauteur de l’échangeur de Ouaga 2000.

Les noms des généraux Bila Zagré et Tiémoko Marc Garango seront respectivement inscrits au camp Bangré (ENSOA) de Kamboinsé et au camp militaire de Tenkodogo. Quant au camp Bankuy de Dédougou, il est rebaptisé camp Nazi Boni.