p>Dans sa tribune d‘échange dénommée «Au café des chambres d’agriculture», la Chambre d’Agriculture a expliqué aux différents acteurs les enjeux de la filière cola en gestation.

p>Cette tribune ouverte le mercredi 16 avril dernier au siège de cette structure, a été l’occasion d’exhorter tous les Ivoiriens à s’intéresser à la culture de la noix de cola, qui demeure un gage de prospérité pour les acteurs.

A en croire le président de la Chambre d‘Agriculture, Bamba Sindou, la filière est en train de mourir, parce que les acheteurs de l’hinterland ont remplacé les commerçants ivoiriens. Toujours selon lui, les enjeux de la filière tiennent à des difficultés organisationnelles au niveau des acteurs eux-mêmes.

Pour l’invité de la tribune, Karamoko Lancina, la filière cola est en train de sortir progressivement de son statut d’informel. Pour le développement de la filière, l’expert propose la subvention des semences, l’amélioration de la conservation et du stockage des productions, et l’appui de l’Etat pour la recherche des débouchées industrielles.
Source : Notre Voie