Publié le 06 Août 2021 à 21:58

Publié le 06 Août 2021 à 21:58

Déclaration de Konaté Navigué, vice-president du Front Populaire Ivoirien, version Affi N’Guessan

»…Je viens de prendre une décision grave dans ma carrière politique. Je me suis battu corps et âme, contre vents et marrées pour qu’on évite la rupture entre le président Affi et le président LG. En vain, puisque nous constatons tous la rupture. Ce moment là, je ne le voulais pas du tout. En politique, la rupture signifie l’affrontement.

J’ai donc pris la décision d’abandonner mes charges au niveau de la direction du parti. J’en ai informé le président du parti qui en a pris acte. Je lui ai expliqué que pour ce que le président LG a fait pour moi politiquement et socialement, je ne peux pas et je ne veux pas l’affronter.

Ce n’est pas un manque de courage, mais une conception de la vie, un principe. Je ne commettrai jamais le parricide quelles que soient les circonstances , le temps et le lieu. Mon ascension politique et ma situation sociale, je les dois au président LG. Donc jamais je ne vais l’affronter. De même, je ne vais jamais vilipender le président AFFI dans ma trajectoire politique pour ce qu’il a incarné pour moi durant des décennies. Je le connais depuis 1995 et c’est un homme correct.

D’ailleurs je continuerai de le solliciter. Mais les circonstances de la vie m’obligent à prendre une décision et je l’ai prise difficilement… »

KONATE NAVIGUÉ