C’est une horrible agression qui s’est déroulée dans une clinique de la région nantaise.

Le 4 octobre dernier, entre 6 et 7 heures du matin, un homme muni d’une blouse blanche s’est introduit dans la chambre d’une patiente atteinte d’un cancer.

Face à sa victime, l’homme se présente comme un médecin de la clinique et explique qu’il doit l’examiner. Mais très vite, le faux docteur se met à lui toucher les seins et le sexe avant de la violer. Traitée pour un cancer et placée sous morphine, la malade âgée d’une cinquantaine d’années ne parvient pas à se débattre et à crier.

Quelques minutes plus tard, le violeur prend la fuite. Dans les couloirs, des employés le croisent. Si certains constatent son air agité, aucun ne se doute de ce qu’il vient de se passer.

Grâce aux traces ADN retrouvées dans la chambre de la patiente, l’auteur des faits, un nantais de 33 ans, a été arrêté et mis en examen pour viol sur personne vulnérable. L’homme était déjà connu des services de police pour avoir filmer sous les jupes des femmes.
Source : quoidenews