La ville de Korhogo a été très mouvementée hier jeudi. Des ex combattants, très en colère, ont séquestré le préfet 4 heures durant.

 

 

Un vent de colère a soufflé sur Korhogo hier en début de matinée. Des ex combattants démobilisés ont pris d’assaut la préfecture pour exprimer leur colère. Comme l’a rapporté le quotidien Le Nouveau Réveil, les manifestants se sont déportés au bureau du préfet où ils ont évacué tout le personnel.

 

Ces ex combattants dénoncent un décret le 21 mars pris par le préfet leur interdisant de mener leurs activités. En effet, ceux-ci sont regroupés au sein de l’Association des démobilisés du Poro. Le préfet reproche à cette organisation de n’être pas légalement constituée.

 

Le décret a suscité la colère des ex combattants. A en croire notre confrère, ces derniers pensent que cette mesure vise à les exclure du processus de réinsertion.

 

Le préfet a dû  expliquer clairement aux ex combattants que le décret n’a nullement été pris contre eux. Le fonctionnaire d’Etat leur a  demandé de se mettre en règle afin de pouvoir mener leurs activités en toute liberté.

 

C’est aux alentours de 18 heures que les manifestants sont repartis.