Publié le 09 Août 2021 Autres Sources

Publié le 09 Août 2021 Autres Sources

Ce lundi 09 Août 2021 se tient le comité central extraordinaire du FPI au Palais de la culture de Treichville, sous la présidence de GBAGBO LAURENT et la présence effective de tous les membres du comité central du parti dont Simone Ehivet Gbagbo y compris de groupements politique membres de l'EDS.

 

La cérémonie a commencé avec la présence effective du ministre Eric kahe, Stéphane Kipré, Kone Mebra, tous des leaders de partis politiques membres de EDS.

 

On note également la haute présence de la deuxième Vice Présidente Mme Simone Ehivet Gbagbo, les Vices Présidents Akoun Laurent , Danon Djédjé , Marie Odette Lorougnon , Odette SOYET pour ne citer que ceux-là.

 

C'est dans une salle est au comble avec les 1500 places occupées que le président Laurent GBAGBO s'est adressé au comité central en proposant à l'organe de laisser le FPI (l'enveloppe) dans les mains du Premier ministre Affi et la création d'un nouveau parti avec le même contenu. Un parti qui sera baptisé autrement pour remporter les élections de 2025.

 

"Laissons le FPI à Affi et créons notre parti. Quand tu marches et que tu rencontres une petite pierre, tu la contournes ou tu la sautes" a-t-il soutenu.

 

Le Président Laurent GBAGBO a aussi expliqué que lors des échanges qu'il a eu avec le Premier Ministre Pascal Affi N'guessan à Bruxelles, échanges qui ont duré un peu plus de trois heures de temps, Affi N'guessan à posé certaines revendications. Au nombre de ces revendications le Président Laurent GBAGBO a énoncé celle au travers de laquelle Pascal Affi N'guessan exigeait d'être fait Premier vice Président du Parti s'il remettait le parti au Président Laurent GBAGBO. Premier vice Président avec plein et tous pouvoirs, assurant l'intérim total du Président Laurent GBAGBO.

 

Le Président Laurent explique que pendant que Pascal Affi N'guessan égrènait ses revendications, qu'il avait pris le soin de coucher sur papier avant la rencontre, il se demandait si Affi parlait du même FPI.

 

La rupture étant consommée, nous ne pouvons que souhaiter bon vent à Affi avec son FPI et bon courage au président Laurent Gbagbo avec son parti qui verra jour les semaines qui suivent.