Aujourd'hui 11 Avril 2021 marque le 10ème anniversaire de l'arrestation du président Laurent Gbagbo après la crise post-électorale de 2011 qui a fait des milliers de victimes en côte d'Ivoire.

En effet, à cette occasion un discours tenu par lui en octobre 2010 refait surface.

Lors de ce discours il affirmait :

" Je suis African et ivoirien. Je préfèrerais mourir plutôt que de brader l'Afrique et la côte d'Ivoire. Ma filiation à moi, c'est celle de la résistance à la pénétration coloniale, c'est Bernard Dadié et son père, Gabriel qui ont lutté pour que l'homme noir soit respecté dans ce pays.

 

Moi ma filiation va au delà de Houphouet Boigny. J'ai repris la lutte là où le Rassemblement Démocratique Africain (RDA) l'avait laissé au début des années 1950.

 

Je veux une côte d'Ivoire ouverte aux autres, pas une côte d'Ivoire à qui l'on donne des ordres. Des conseils, OUI. Des ordres jamais.

Ce pays n'est pas recolonisable, nous n'avons pas peur d'être libre."

Dixit Laurent Gbagbo en octobre 2010

Un discours plein de sens montrant le côté panafricaniste du président Gbagbo et surtout son amour pour son pays la Côte d'Ivoire.

Les choses que les occidentaux détestent.

Que Dieu nous donne la bonne compréhension.