Après l’attaque de leurs positions lundi dernier, à Grabo par des hommes armés, les
Frci sèment la terreur actuellement au sein des populations civiles. Selon des
sources jointes sur place hier, de nombreux civils, dont deux planteurs d’hévéas
qui se trouvaient dans leur champ, ont été arrêtés mardi, aux alentours de 17
heures, battus à sang avant d’être conduits dans leur camp à Tabou, le chef lieu de
département. Il s’agit de Kapet Damas et Kapet Edmond Brice, tous deux, fils
de l’ex-maire Fpi de Tabou, Kapet Blagnon Pierre.
Nos sources soutiennent que les deux frères sont injustement accusés d’avoir participé à
l’attaque de Grabo. Lundi dernier, les positions des Frci basées à Grabo ont été
attaquées par des hommes armés.
Le bilan fait par le ministre auprès du chef de
l’état chargé de la Défense le même jour, faisait état de 4 morts, 1 blessé côté Frci, et 1
mort et 3 personnes arrêtées chez les assaillants. Paul Koffi Koffi avait indiqué que
ce sont des individus non identifiés qui avaient fait cette incursion.
Vincent Deh notrevoie