Les 24 agents du ministère du Commerce, arrêtés le lundi 27 juillet dernier, au Plateau, par les forces de l’ordre, lors de la grève initiée par le Syndicat national des agents du ministère du Commerce de Côte d’Ivoire (SYNAMIC-CI), seront jugés, cet après midi (13h), par le tribunal de Première instance d’Abidjan. Ils sont détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), et accusés de troubles à l’ordre public. Selon Loua Sylva Parfait, secrétaire à la communication dudit syndicat, ils seront jugés en flagrant délit. « Nous sommes obligés de faire la grève pour la satisfaction de nos revendications. Nous ne reculerons pas », a-t-il prévenu. Il dit ne pas comprendre que le ministre du Commerce, Jean Louis Billon, ait signé un accord en décembre 2014 et qu’en août 2015, aucune des revendications n’a été satisfaite. Il a révélé qu’une ligne est prévue au budget 2015, de l’Etat ivoirien, pour le paiement de leurs primes et indemnités dont le montant oscille entre 2 et 18 milliards FCFA. Le conseiller technique du ministre Billon, en charge du Commerce intérieur, Youté Innocent, déplore le fait que les grévistes exigent le paiement des primes et indemnités dans l’urgence. 

autre presse