source l notre Voie du mercredi 30 juillet 2014

« Nous serons demain (aujourd’hui, ndlr), mercredi 30 juillet, et nous n’avons pas encore reçu notre argent».
c’est dans une voix nouée de colère que ce gendarme,
qui a préféré gardé l’anonymat, nous a exposé hier la
raison d’une grogne qui sévit au sein de la gendarmerie et
des forces républicaines de côte d’ivoire (frci, nouvelle
armée version alassane ouattara). a l’instar des autres
5000 gendarmes et éléments frci, souscripteurs du
projet de fourniture de terrains nus « Sophia/Azuréenne
de promotion », notre interlocuteur se dit trahi par
sa hiérarchie. en effet, dans un courrier en date du 14
mai 2014 adressé à divers destinataires dont les régisseurs
de la dirca, des forces aériennes, de la marine nationale, le daf de la gendarmerie nationale, le général de brigade sékou
touré, chef d’etat-major général adjoint des opérations
des forces républicaines de côte d’ivoire (frci), a fixé la
date limite de remboursement des gendarmes et frci
ayant souscrit au projet immobilier « Sophia/Azuréenne
». voici ce que dit à ce propos le courrier dont nous
avons pu obtenir copie : « L’objectif de ce règlement amiable et définitif est le remboursement des sommes issues des précomptes aux souscripteurs Frci du projet cité en objet
dans un délai ne devant excéder le 30 juillet, selon les
instructions du chef d’Etatmajor général des Frci
».Précision utile, les frci , selon l’etat-major, renferme
aussi bien les gendarmes que les militaires.
l’objet du courrier du général sékou touré est libellé
comme suit : « Validation de la liste des souscripteurs des
Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) du projet
de fourniture de terrains nus Sophia/Azuréenne ». cette
lettre envoyée aux différents destinataires, il y a trois
mois, devrait leur permettre valablement d’avoir le temps
pour accorder leurs violons sur la liste des souscripteurs.
c’est au regard de cela que, nous a confié notre interlocuteur,
« on nous a dit que les remboursements devaient
démarrer le 15 juillet pour s’achever le 30 juillet. Malheureusement durant cette période, on a rien vu ».
Pourtant le courrier du général sékou touré se veut précis
sur la saisine par la hiérarchie du dossier. « Dans le cadre de l’exécution optimale du règlement amiable et définitif en cours entre les promoteurs Sophia, Azuréenne de Promotion et les souscripteurs Frci du projet en souffrance de fourniture
de terrains nus, un compte rendu détaillé du plan d’action
du règlement amiable et définitif a été fait au Ministre
auprès du Président de la République chargé de la Défense,
le mardi 13 Mai 2014, en présence du Général des
Forces républicaines de
Côte d’Ivoire (…) Les cabinets du Ministre de la Défense
et l’Etat-major ont instruit les promoteurs d’établir
un état exhaustif et contradictoire des lieux avec
les différentes régies des Forces républicaines de
Côte d’Ivoire et de la Gendarmerie aux fins de rendre
disponible une liste consensuelle et incontestable ».
en dépit de tout cela, rien n’a été fait, le gendarme souscripteur qui a requis l’anonymat. ce sont plus de 5000 éléments frci dont environ 2500 gendarmes, en colère,
qui menacent de manifester comme les policiers s’ils
n’obtiennent pas gain de cause.