Plus rien ne va au sommet de l’Etat. Le chef de l’Etat Alassane Dramane ouattara et le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro Kigbafori se regardent en chiens de faïence. A niamey, au niger, où il a participé il y a plus d’une semaine au sommet de la Cedeao, ouattara avait traité Soro avec mépris, le traitant de «jeune homme» qu’il a présenté à son parti «pour être président de l’assemblée nationale». Et que de ce point de vue il ne saurait y avoir de conflit entre eux.

Le président de l’Assemblée nationale n’a pas attendu longtemps pour donner la ré- plique à Alassane Dramane ouattara. S’adressant aux musulmans comme il s’en est donné l’habitude depuis un certain temps, Soro a indiqué que «être véritablement homme, c’est assumer ce qu’on pense, ce qu’on fait et ce qu’on dit». même s’il ne l’a pas nommé expressément, les propos de Soro semblent s’adresser à ouattara. En fait, ce qui oppose aujourd’hui Soro à son mentor d’hier, c’est justement le non-respect de la parole donnée. Et «Etre homme», c’est assumer ce qu’on a promis.

autre presse