Le pouvoir d'Alassane Ouattara est convaincu que l'ex-patron de l'Assemblée nationale avait en projet de renverser l'actuel régime.

Loin de la Côte d'Ivoire, le meneur des soroistes assiste à des défections dans ses rangs. Mardi 3 mars 2020, dans une publication sur son compte Twitter, le député de Ferké a laissé un message à ses anciens compagnons qui ont choisi de rejoindre le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

 

Dans la bataille qui l'oppose à son "père" Alassane Ouattara, Guillaume Soro a laissé des plumes et continue d'en perdre, tant certains de ses proches le quittent pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Sidiki Konaté, Alpha Touré Yaya et bien d'autres soroistes ont choisi de retourner leur veste.

Ces partisans de l'ex-chef rebelle et non des moindres n'ont pas hésité à se jeter dans les bras tendus de la coalition au pouvoir. Le départ le plus récent d'un proche de Guillaume Soro est bien celui de Célestine Tazéré, le vendredi 21 février 2020. L'ancienne présidente du groupe parlementaire Rassemblement a officiellement annoncé son adhésion au RHDP.


C'était au cours d'une rencontre avec la presse. "Je reviens auprès de mon papa. Du fond de mon cœur, je lui demande pardon. J'étais une enfant égarée", a-t-elle déclaré au grand dam des soroistes.


Dans l'entourage de Guillaume Soro, l'on reconnait que "ce départ intervient, il faut le dire, dans un contexte difficile marqué par la détention arbitraire de cinq de ses membres et le maintien en exil forcé de quatre autres, dont l’ex-président de l’Assemblée nationale, M. Soro Kigbafori Guillaume".

Pour sa part, Guillaume Soro refuse de se laisser détruire par cette défection de certains de ses lieutenants. Il reconnait à travers un tweet que "certains êtres humains sont hélas ! fourbes et sont incapables de sincérité et d’amour vrai".

Le candidat de Générations et peuples solidaires (GPS) à la présidentielle d'octobre 2020 poursuit en affirmant que ceux-ci sont "prompts à se défausser et se faufiler dès la première difficulté".

Et le député de Ferké d'ajouter qu' "ils ne soutiennent que par calcul" avant de conclure qu'ils "n'ont point de mérite"

 

 

affaire a suivre