Guillaume Soro est convaincu d'une chose : Alassane Ouattara ne sera pas le prochain président de la République de Côte d'Ivoire. Le fondateur du mouvement politique Générations et peuples solidaires (GPS), candidat à la présidentielle d'octobre 2020, annonce que le régime du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) "est aux abois".

 

Depuis l'exil, Guillaume Soro sonne la fin du règne de Ouattara

Guillaume Soro, qui observe tout ceci depuis son exil en France, préfère mettre en garde. Le mentor de Générations et peuples solidaires "rappelle qu’en vertu des articles 55 et 183 de la Constitution du 8 novembre 2016, et en vertu de la continuité législative ininterrompue du principe de la limitation des mandats présidentiels au nombre de 2, des Constitutions de la 2e et de la 3e République, monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui achève son 2e mandat le 31 octobre 2020, n’est plus éligible à une élection présidentielle en Côte d’Ivoire". Dans un communiqué publié le dimanche 23 août, le député de

 

Ferké soutient fermement qu'Alassane Ouattara "ne sera pas le prochain président de la République de Côte d’Ivoire".

L'ancien président de l'Assemblée nationale qualifie l'investiture du candidat du RHDP de "cérémonie d’investiture illégale, illégitime et dangereuse".

 

Guillaume Soro avance que "cérémonie tenue le samedi 22 août 2020 à Abidjan par M. Ouattara et ses partisans chauffés à blanc constitue un défi et un outrage de plus lancés contre la Nation ivoirienne".