Charles Blé Goudé, alias Zadi Gbapê Grégoire, n’est pas une photocopie de génie. C’est un génie moderne et original de la forêt dramanistanaise.

Et ce n’est pas au hasard qu’il se fait appeler le Génie de Kpô. Ses geôliers n’ont rien vu dedans. Un matin, ils se réveillent, les photos de sa maltraitance sont partout sur le
net. Les journaux font le relais. Magellan est KO couché. Son bras droit, Inspecteur Colombo, le flic qui met les innocents en prison avant de chercher les preuves, est KO assis.
Les organisations internationales ne peuvent plus couvrir le viol des droitsdu Général Patriote emprisonné au sous-sol de la Dst. «Comment il a faitpour montrer aux yeux du monde le
traitement inhumain à lui infligé ?Seul un génie a ce pouvoir». Il faut faire le ménage. Magellan tend sa main droite. Inspecteur Colombo descend au sous-sol. Il fait sortir le Génie
de Kpô du mouroir de la Dst. Direction une grande et belle villa. Et là, il rase la barbe du prisonnier.Comme dans une opération esthétique chirurgicale. Le photographe de service
capte l’image ainsi lavée de toutes maltraitances visibles. «C’est un peu flou, à l’oeil nu. On reprend la pose, comme dans un casting pour film publicitaire». Ensuite, Zadi Gbapê
Grégoire est habillé décemment. On dirait fête. On lui porte une Bible. Semblant est bon et il vaut mieux faire envie que pitié. Crac ! Le flash de l’appareil part et capte la belle
image ainsi fabriquée. Place ensuite à la caméra ; présentation télévisée oblige ! Mais le meilleur est à venir, à la manière des contes de fée du genre Alice au pays des merveilles.
Quelqu’un se met à chatouiller drôlement le génie qui rit aux éclats, malgré lui. Crac ! Le tour de magie est joué. Les images sont au complet. Elles sont publiées sur la page facebook
de l’Inspecteur Colombo. Les journaux adorateurs assurent le relais de la diffusion. Le montage est parfait. Toutefois, un crime n’est jamais parfait. Blé retourne au mouroir de la
Dst. Les séances de maltraitance se poursuivent. On attend maintenant
que le Génie de Kpô dévoile la suite. Affaire donc à suivre… de très loin !
Nafyssatou S. Diallo
Bôlkotch