Dans sa publication du 20 mai dernier, notre confrère, l’Intelligent d’Abidjan révélait que le président du PDCI-RDA, Aimé Henri Konan Bédié aurait été opéré à Paris de la cataracte. Une information qui a été vite démentie par les proches du « vieux ». Après investigation, Africa Tv vient d’apprendre que le président Bédié qui fait pratiquement tous les six mois un bilan de santé à Paris a bel et bien été opéré de cette maladie qui frappe tous ceux qui ont l’âge de Bédié. Lui qui a soufflé ses 80 bougies le 5 mai dernier ne saurait y échapper. Mais l’entourage de Bédié qui avait voulu camoufler l’information comme ce fut le cas avec le président Alassane Ouattara aurait été trahi par les services secrets français qui discrètement ont ébruité l’affaire dans les milieux dont seul « un barbouze » a accès. Mais à dessein. Car cette information cacherait une autre de taille.

En effet, pour le 12e Congrès du PDCI ( 3 au 5 octobre 2013), l’ex président ivoirien, Konan Bédié aurait reçu la somme de 3 milliards de nos francs de la part de Alassane Ouattara. Et si ce soutien tient des liens fraternels entre les deux hommes unis au sein du RHDP contre Laurent Gbagbo, par ce geste, Alassane Ouattara comptait sur son allié afin que celui-ci convainc ses camarades du parti pour une candidature unique au RHDP lors des présidentielles de 2015. Une mission qui malheureusement fut très difficile pour le « vieux ». Aussi, selon des indiscrétions, Henri Konan Bédié, après 9 ans (Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix est né dans la capitale française le 18 mai 2005) de jeu d’alliance, ne supporterait plus le président Ouattara.

A 80 ans, Bédié a toujours souhaité passer ses vieux jours dans une Côte d’ivoire en paix. Et si son alliance avec Ouattara était une réponse claire à Laurent Gbagbo qui a osé remettre Ouattara dans le jeu politique ivoirien, là où lui, Bédié l’avait envoyé en exil, le sphinx de Daoukro reste un vieux briscard. Pour ne pas avoir à répondre des actes de défiances de certains de ses militants tel que KKB devant Ouattara, Bédié aurait choisi de jouer les mort à Paris. Voilà pourquoi, il a laissé les services secrets français ébruiter sa maladie qui fait de lui un homme convalescent donc qui ne serait plus embêté par le président Alassane Ouattara qui continue de s’interroger sur le comportement du PDCI son allié du RHDP au sujet de sa candidature.
Dans notre prochaine publication, nous reviendrons sur ce qui se murmure à l’Elysées concernant la succession de Ouattara à la tête de la Côte d’ivoire. Le ou les choix de la France. Ce qui va se passer sous peu en Côte d’ivoire. Tout sur les élections de 2015 et la question de la libération de Laurent Gbagbo.
Philippe KOUHON (journaliste d’investigation)
AFRICA TV
10/06/2014