On pourrait dire qu'à l'instar de nombreux Ivoiriens, le général Dogbo Blé Bruno, ancien commandant de la Garde Républicaine a eu droit à ses « cadeaux de Noël ». 

En effet, l'officier s'est vu remettre par l'une de ses proches une véritable liasse de billets de Banque en coupure de 5 milles Francs. La parente du général lui a glissé discrètement cet important «  colis »  avant l’ouverture de l'audience qui a eu lieu hier, jeudi 26 décembre 2013, au siège de la Cour Suprême à Cocody.

Outre ce «  colis » de billets de banque dont on ne connait  pas le montant  exact, l'ex- Saint Cyrien a reçu de la part de son épouse plusieurs vêtements. Il s'agit notamment d'un pyjama et d'un costume qui ont été remis aux gendarmes commis à l'escorte du militaire. Le général a également reçu une bible de sa mère. Cette dernière, les larmes aux yeux a fait le commentaire suivant en ce qui concerne la détention de son fils : « Je suis très triste. Mon fils me manque beaucoup. J'ai beaucoup maigri. Je ne mange plus de hamburger et je ne bois plus d'eau minérale ».

En ce qui concerne l'affaire, elle a été reportée au 27 février 2014. « La Défense a demandé à plaider. C’est une affaire importante qui doit être traitée dans la plus grande sérénité. Nous allons donc fixer la date du 27 février 2014 pour les plaidoiries », a expliqué le Juge Vê Boua, président du Tribunal. La Défense qui n'a pas fait d'objection à cette décision a, séance tenante, présenté « le commando » qui sera chargé de plaider le 27 février prochain. « Nous ne sommes pas gênés que ce soit le 27. C'est une journée pour les avocats. Il faut simplement noter que la partie civile dit qu'elle s'en tient au mémoire qu'elle a déposé, donc elle ne va pas plaider. Donc, il y aura le débat contradictoire entre le Parquet général et les avocats de la Défense. A parti de là, la Cour rendra une décision », a expliqué Me Gohi Bi, l'un des avocats de la Défense, au terme de l'audience.

L'épouse de Dogbo Blé s'est également exprimé au terme de l'audience. Cette dernière s'est prononcée sur son état d'esprit depuis l'arrestation de son mari. « je suis très meurtrie en tant qu'épouse parce que, ça fait trois ans que je ne vois plus mon mari. Je ne le vois que lorsqu'on le convoque pour des audiences. Mes enfants aussi sont très meurtris. C'est par la grâce de Dieu que vous nous voyez en bonne santé », a-t-elle déclaré. Rappelons que, le Général Dogbo Blé a été reconnu coupable de «meurtre, de séquestration, d'enlèvement et de complicité d'assassinat du colonel-major Adama Dosso » ainsi que trois autres de ses co-accusés, le Commandant Kipré Yagba et les Sergents-Chefs, Lago Léo et Toh Ferdinand. Les avocats du Général Brunot Dogbo Blé avaient rejeté les accusations portées contre leur client pour « insuffisance de preuves matérielles ». Notons que les co-accusés du général Dogbo Blé n'étaient pas, une fois de plus, présents à cette audience. Mais, contrairement au 28 novembre 2013, le parquet a confirmé leur avoir transmis des notifications pour les informer de la tenue de cette audience.

Xinhua