alassane ouattara a salué la politique de Laurent
Gbagbo, relativement au traité d’amitié et de coopération
(tac) entre la côte d’ivoire et le Burkina faso.
L’actuel chef d’etat ivoirien a reconnu, de façon solennelle
et pour la première fois, en bien, un acte posé
par son prédécesseur, le président Laurent Gbagbo.

« Je salue mon prédécesseur… », a indiqué ouattara
en faisant référence à la signature du traité d’amitié
et de coopération ivoiro-burkinabé. traité qui a vu le
jour, le 28 juillet 2008, entre Laurent Gbagbo, président
de la république de côte d’ivoire et Blaise compaoré,
son homologue du Burkina faso. on voudrait qu’alassane dramane ouattara fasse encore un effort pour reconnaitre les réalisations et les projets de Laurent Gbagbo.

s’il feint de l’ignorer, qu’il comprenne que c’est le président Gbagbo, à travers la prise de l’article 48 de la constitution, qui a fait de lui,candidat de façon exceptionnelle à la présidentielle en côte d’ivoire de 2010. Qu’il reconnaisse, en outre,que c’est le président Laurent Gbagbo qui a permis
le prolongement de l’autoroute du nord de singrobo
à Yamoussoukro. Un chantier confié à l’entreprise tunisienne
soroubat. ouattara doit se rappeler aussi la
réalisation du pipeline abidjan-Bouaké est aussi
l’oeuvre de son prédécesseur. Gbagbo est également
à l’origine des hôpitaux d’angré et de Gagnoa, du
pont de Jacqueville, du mémorial houphouët-Boigny
devant le palais présidentiel au plateau, de l’échangeur
de la riviera ii, de la mise en place des district
d’abidjan et de Yamoussoukro,du vote des lois instituant les émoluments des anciens chefs d’etat et présidents d’institutions et du financement des partis politiques.
Au nombre des multitudes des chantiers de Gbagbo, il y
a la mise en oeuvre effective des infrastructures pour le transfert de la capitale à Yamoussoukro.c’est le travail abattu par le régime Gbagbo qui a permis à la côte d’ivoire
d’obtenir le point de décision de l’initiative ppte.
Le point le plus important et le plus difficile du
ppte. Les succès de Gbagbo ne manquent donc pas pour que ouattara lui rende hommage.a césar ce qui est à césar, a-t-on coutume de dire.
AUTRE SOURCE
08/08/2014