Roger Fulgence Kassy animateur vedette et populaire , décédé il y'a 26 ans , sera honoré et décoré à titre posthume le vendredi 26 juin 2015 à Abidjan. Afrikipresse a donné la parole à ses proches parents dont sa génitrice.

N’Goran Aya Pauline ( 78 ans , mère de Ful à Kocoumbo ) : « Merci aux initiateurs »

«Je remercie ceux qui ont pensé aujourd’hui à décorer mon fils. Merci au initiateurs »

Opportune Béibro (Sœur aînée de Ful, à Abidjan) : « le travail qu’il a fait n’est pas resté vain »

«Je pense que c’est une reconnaissance du travail bien fait, même si cela fait longtemps qu’il est parti. Mais au moins, le travail qu’il a fait n’est pas resté vain. Et je pense qu’en prenant une telle initiative, les autorités ont reconnu tout ce qu’il a fait, notamment ses mérites, sa force, et le travail. Tout en n'ignorant pas son endurance, ainsi que son abnégation au travail. Je pense que cela devrait faire tâche d’huile afin que ceux qui se sont engagés dans la même profession que lui s’engagent pleinement dans le travail, sans penser dans un premier temps aux rémunérations car, c’est seul, le travail bien fait qui paye. Car, lorsque vous avez fait un bon travail et qu’il est reconnu, cela reste gravé dans la mémoire des gens».

Lambert Kassy (frère cadet de Ful, à Kocoumbo) ; «Je dédie cette médaille à la jeunesse travailleuse de Côte d’Ivoire »

«Vous savez que nous avons mené le combat pour avoir cette médaille , donc c’est une victoire pour la jeunesse travailleuse de ce pays. Parce qu’aujourd’hui, lorsque vous regardez cette jeunesse comparée à celle de notre époque, ce n’est pas pareil. Cette remise de médaille devrait, je pense, amener la jeunesse à réfléchir. Au risque de me répéter, cette médaille est donc dédiée à la jeunesse travailleuse de la Côte d’Ivoire. Une jeunesse qui se prend en charge, sans compter sur qui que se soit. Nous nous souvenons d’ailleurs que Ful s’est vraiment battu pour la jeunesse mais il était incompris à son temps et si aujourd’hui le gouvernement l’a compris, Dieu merci. C’est une erreur qui a été corrigée parce qu’avant lui, plusieurs de ses anciens collègues ont toujours été décorés , et il est resté dans l’oubli. C’est donc une victoire pour la jeunesse travailleuse ».


« Si 26 ans après, des personnes pensent encore à Ful, je ne peux que les encourager ».

Dainguy Roger Fulgence (Neveu de Ful, à Abidjan) : «c’est un réel honneur de faire partir de la famille de cet homme »

«Je tiens à saluer cette décoration à titre posthume de l’oncle RFK, parce que cette belle initiative représente un message fort à l’endroit de tous les Ivoiriens, dans le sens que la nation n’oublie pas ses fils. Aujourd’hui, 26 ans après nous avoir quittés, RFK se voit distinguer pour sa contribution, aussi modeste, soit-elle, à son domaine d’activité. Je suis très heureux de savoir que la Grande Chancellerie Ivoirienne s’est souvenue de lui, et pour moi c’est un réel honneur de faire partir de la famille de cet homme, qui pour nombreux Ivoiriens fut et reste un grand. Merci à nos autorités pour ce geste. Aussi, puisse Dieu accorder à notre chère Côte d’ivoire d’avoir plusieurs autres RFK ».

Claude Dassé

 

http://www.afrikipresse.fr/