a quatre jours de l’audience de confirmation ou non des charges contre Charles Blé Goudé à la Cour pénale
internationale (CPi), Param-Preet Singh, juriste senior au programme de la justice internationale de l’organisation
non gouvernementale des  droits de l’homme Human rights
Watch (HrW) a déclaré, jeudi, que « l’approche de la Cour place l’un des deux camps du conflit ivoirien au-dessus
des lois ». Selon le juriste, la présence de
Charles Blé Goudé sur le banc des accusés devrait rappeler à d’autres ‘’hauts responsables qui détiennent le pouvoir’’ lors d’un conflit qu’ils ne peuvent pas être ‘’sûrs d’échapper à la
justice’’, ajoutant que ‘’les victimes des crimes commis par les forces pro- Gbagbo se rapprochent un peu plus
de la vérité’’. ‘‘l’approche à sens unique adoptée à
ce jour par la CPi se retrouve au niveau national, ce qui place l’un des deux camps du conflit au-dessus des lois’’, a expliqué m. Param-Preet, soulignant que ‘‘l’action de la CPi contre le camp ouattara est essentielle pour
garantir aux victimes un accès indispensable
à la justice’’.
ApA