Si OUATTARA dramane ne livre pas COMPAORÉ et SORO à la justice burkinabé , il aura prouvé à tous les ivoiriens et aux burkinabés qu'il observe seul son intérêt suivant son seul instinct et sans jamais se soucier d'autrui et de l'avenir .Il sera présenté comme un homme déraisonnable gouverné par ses seuls désir et instinct .
Il aura prouvé à la face du monde que d'une part , il ne respecte la justice que lorsque celle ci est sélective [ les pro - GBAGBO ] , et d'autre part que lorsque cette justice est tournée vers la liquidation de ses adversaires politique

[ déportation du président GBAGBO à la Haye ].
Pour éviter sa justice de vengeance OUATTARA doit faire ce que nous enseigne Platon dans la "république "ou la question de la justice est posée dans le face à face de Socrate avec céphale , puis polemarque et enfin thrasymmarque .
La justice de vengeance ne peut être considérée comme justice d'un point de vue strictement juridique et qu'il convient de lui donner une forme de séparation .
Il est temps pour OUATTARA de mettre fin à sa justice de vengeance comme principe d'honneur .
Il doit livrer ces deux gangsters à la justice du Burkina pour répondre de leurs actes . Il aura fait un pas vers l'impunité la priorité de ses priorités de tout temps 

Adolphe Inagbe pour lecridabidjan.net