Nous vaincrons le MAL OUATTARA dramane .

Nous vaincrons le MAL OUATTARA dramane .

Il est vraiment temps que nous mettons un trait à ce débat, dans lequel des gens s'interrogent en substance sur les raisons pour lesquelles Dieu prendrait partie pour les pro- GBAGBO dès lors qu'il y aurait de bons musulmans et mauvais musulmans ou chrétiens aussi bien dans le camp OUATTARA que dans le camp GBAGBO . Mieux se demandent qu'est ce qui prouve que le combat des pro - GBAGBO est juste et non celui mené par OUATTARA dramane ?

 

Il faut dire tout net que Dieu qui a créé l' homme à son image selon son livre saint la bible , lui a tout de même donné un minimum de jugeote et de lucidité pour lui permettre , au moins , de distinguer le BIEN du MAL.
D'où vient donc que OUATTARA et sa bande qui ont attaqué ce pays nuitamment et qui ont fait des milliers de victimes innocentes pourraient avoir été inspiré par Dieu ?

Ceux qui pensent ainsi , ne doutent pas seulement de leur foi . Ils n'ont pas seulement honte de leur foi . Ils BLASPHÈMENT . Or le blasphème est un péché .
Les œuvres de Dieu se distinguent avec la clarté du DIABLE .Il ne saurait y avoir aucune confusion entre Dieu et le DIABLE .
Si Dieu à travers sa parole exhorte l'homme à faire du BIEN et à éviter le MAL , c'est qu'il a donné les moyens à celui - ci de distinguer le MAL du BIEN.

La rébellion est du DIABLE .

Et la première rébellion est celle qui a été perpétrée par le DIABLE en s'attaquant à l'ordre DIVIN.
S'il y en a parmi nous qui ont été incapables de distinguer le BIEN du MAL et qui ont été à un moment donné , tenté de croire comme AMADOU SOUMAHORO dit cimetière que Dieu pourrait avoir été la source d'inspiration de OUATTARA et ses rebelles qui ont éventré et violé des femmes enceintes , massacré des populations civiles , pillé des banques ect ect doivent sincèrement se repentir et demander PARDON à Dieu. 
On reconnaît l'arbre de ses fruits . N'est- ce pas ?
Dieu est avec nous et avec notre premier combattant Laurent GBAGBO . Avec lui nous vaincrons le MAL OUATTARA dramane .